Archives pour la catégorie 1- expo perso


12

EXPOSITION du 5 Juillet au 21 Septembre 2008

CHATEAU DE COUPIAC

COUPIAC ( AVEYRON)

Exposition organisée par « Les nouveaux Troubadours » et « Los Amics del Castel de Copiac », en partenariat avec le Musée  « l’Art en Marche »;

Avec le soutien du Conseil Régional Midi-Pyrénées et du Conseil Général de l’Aveyron  .

 

dsc02277.jpg

10 ANS DEJA… expo Luis Marcel, « l’Art en Marche »

Du  24 avril au 23 mai

Hotel du Département

1 avenue Victor Hugo

03300 MOULINS

EXPO GALLERIA LEUKOS BASTOGNE (BELGIQUE) du 16.04.2008 au 08.06.2008

dgustation50m116cmx73cm2008001.jpg

Des catuli carmina[1] à l’actus tragicus[2]

Ne sont-ce point là styles antagonistes, outrecuidantes conjonctions, énoncés blasphématoires ? Vous faut-il, monsieur, nos esprits chagriner par de sibyllins propos, sur le papier couchés ?

Que nenni, bonne lectrice, bon liseur, que nenni, mais force est de conter ce qu’en stances de couleurs Dame Benoit-Basset illustre de ce qui en l’humanité est le plus opposé : à savoir ripaille et sainteté.

Mais que diantre vitupère-t-il encore ? Veut-il donner à croire qu’un ouvrage fut écrit pour une moitié par Rabelais, pour l’autre par Spinoza ? Cela n’est point ! Et pourtant si, c’est ce qu’il y a de particulier à l’œuvre de Dame Benoit-Basset, elle exprime avec grâce, légèreté, tendresse, ces deux aspects à priori antithétiques de la nature humaine que sont l’élévation spirituelle et l’hédonisme.

Une partie de son travail nous ramène aux chants profanes, limite égrillards, du Moyen Âge, quand dans les auberges étudiants et moines faisaient bamboche, prenaient plaisir à franches ripailles et grandes beuveries, sans ce soucier d’être damnés ; tandis que l’autre, directement inspirée du Livre, porte au regard de tous, sans mièvre imagerie, ni poncifs cléricaux, l’exégèse des textes sacrés, oubliant les pendards pour célébrer les mystiques.

À la faveur de son talent, Dame Benoit-Basset nous permet de glisser sans impertinence, manquement, forfaiture ou trivialité, de l’ambiance orffienne des tableaux représentant des gourmandes salivant devant des religieuses, des disciples éperdus de la treille, des envieuses lorgnant les biens d’autrui, à la sacralité bachienne de ses toiles où des trinités disent les évangiles en traits purs, accessibles, évidents, où des versets sont transposés en d’accorts référents afin que tous nous les puissions lire.

En plus de ses indiscutables qualités techniques, de sa valeur picturale, le travail de cette artiste est profondément humain en ce qu’il nous donne de nous-même la juste représentation. À son aune nous pouvons goûter ce qu’effectivement nous sommes ! Des créatures capables du pire et du meilleur, des êtres pouvant s’abaisser ou s’élever sans signes apparents de contradiction, au gré des hasards, des circonstances, bref elle nous dit fort aimablement que nous sommes inaccomplis.

Pour nous le bien rappeler et réaliser la synthèse des deux pendants de son travail, Dame Benoit-Basset rassemble dans ses toiles consacrées aux hyménées, l’inextricable enchevêtrement des émotions humaines ; ici se trouvent symbolisées par les subtils jeux de regards et d’attitudes, les aspirations de chacune et chacun. Par essence, les noces ne sont-elles pas événement trivial, libidineux, qui pour se dissocier des contingences de perpétuation de l’espèce, doit d’une manière ou d’une autre être sacralisé par l’onction d’un pontife religieux ou civil ? En cela ils sont des actus carmina ou des catuli tragicus.

Frederico Dovesi

Avril 2008



[1] Œuvre de Carl Orff inspirée par des textes profanes du Moyen Âge

[2] Cantate singulière de Johann Sebastian Bach  BWV 106

expo

gourmandisesn15f35cmx27cm20073.jpg

 DU 29 JANVIER AU 23 FEVRIER

GALERIE CANAL PICTURES & ARTS

4 IMPASSE CHAUSSON

75010 PARIS

(metro colonel Fabien)


12


CREATION Thi_Hanh |
fgaulierpeintures |
Actualité de la Philosophie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Artistes du Finistère / Les...
| Bandiniland
| unespritnocturne